Découvrir

La naissance de la musique polyphonique


4. LA MUSIQUE POLYPHONIQUE


Naissance et évolution de la polyphonie du 9ième au 12ième siècle :

 

On part de l'idée que, jusqu'au 9ième siècle, la musique du moyen-âge était essentiellement monodique (à une voix). Avant cela, il existait fort probablement une pratique polyphonique mais aucun document écrit ne le prouve jusqu'à ce jour. (Polyphonie = musique à plusieurs voix)

A partir de cette époque, on dispose d'éléments attestant d'une pratique plus élaborée de la polyphonie, réduite avant aux seules consonances naturelles comme par exemple « l'octave ». (L'octave = la différence naturelle en hauteur entre une voix d'homme et une voix de femme qui chantent simultanément le même son, ou une même mélodie).
Mais d'autres intervalles naturels ont pu être utilisés d'une façon plus ou moins consciente.

Si, par exemple, une personne chante le son DO et une autre simultanément le son SOL, on dit que ces deux sons sont distants d'une quinte ; il s'agit d'une consonance naturelle.
La quinte est donc un intervalle naturel de cinq sons entre, par exemple, le son DO (ré-mi-fa) et le son SOL.

Dans ce cas, nous ne pouvons pourtant pas parler de musique polyphonique, étant donné que ces deux mélodies, chantées simultanément, n'ont pas de caractère autonome. Il ne s'agit donc pas encore d'une façon consciente de faire de la musique polyphonique à plusieurs voix.

A partir du 9ième siècle, on remarquera les premières tentatives conscientes d'une pratique de la polyphonie.
Ces tentatives évolueront à travers plusieurs siècles, conduisant à ce que nous appelons couramment polyphonie.

 

Premier stade :

On remarquera une évolution au niveau de petites œuvres polyphoniques à deux voix, appelées « organum ».
On constate que les 2 voix ont tendance à se libérer sur le plan mélodique, mais que sur le plan rythmique, elles restent encore ensemble.

Ci-dessous, on essayera d'illustrer de façon schématique cette évolution.


9ième siècle :

A/ Les deux voix évoluent parallèlement.

 

Deux voix

 

 

B/ Les deux voix commencent à l'unisson. Puis, la voix du dessus se libère et s'écarte de la voix du dessous à la distance d'une quarte (= l'intervalle entre quatre sons).Elle continue à évoluer à cette intervalle pour à la fin, rejoindre de nouveau la voix du dessous.

 

deux voix

 


11ième siècle :

C/ A partir de cette époque les voix se sont entièrement libérées sur le plan mélodique, elles s'écartent pour ensuite de nouveau se rapprocher l'une par rapport à l'autre. Cette technique de faire évoluer un son contre un autre (punctus contra punctus) est appelé « contrepoint ».   

 

deux voix

 

 

Deuxième stade :

Les voix de l'organum vont continuer à se libérer l'une de l'autre. Elles finiront par acquérir également une réelle autonomie rythmique.

 

12ième siècle :

D/La voix du dessous, appelée « cantus firmus » produit un son tenu à travers l'entièreté du morceau. Elle forme la base sur laquelle la voix du dessus évolue d'une façon plus ou moins élégante et en indépendance rythmique totale.  

 

deux voix

 

Ce dernier stade de l'évolution coïncide avec la naissance de la première école polyphonique du 13ième siècle appelé « Ars Antiqua ».