L'éclosion des arts (1500 - 1642)

 
Southover Grange - Lewes, East Sussex

 

 

 

 

1500 - 1558 - Les Tudor

L'avènement sur le trône de la dynastie des Tudor amène une période de stabilité politique propice au développement des arts.

Des recueils consacrés aux œuvres religieuses apparaissent tel le Eton Choirbook datant de 1502 (AA7169 - AA7170 - AA7171 - AA7172).

Pour la musique profane, on trouve des recueils comparables tels que le Fayrfax Manuscript et le Henry VIII Manuscript dans lesquels sont regroupés des chants en langue vulgaire et quelques pièces instrumentales (AA7164).

On peut citer Henry VIII en tant que compositeur (AH2410) et surtout en tant que grand mélomane (AA7158).

Deux noms se retrouvent très souvent dans ces recueils : Robert Fayrfax (1464-1521), musicien favori du roi et William Cornysh(e) (ca.1468-1523). De Robert Fayrfax, on retiendra, outre les pièces profanes (AA7158), la messe cyclique à cinq voix Missa Albanus (AF1758 - AF1761). Quant à William Cornysh, outre un Stabat Mater à l'écriture raffinée (AC7208) et d'autres pièces religieuses présentes dans le Eton Choirbook, il a laissé de nombreuses chansons profanes dont les textes sont aussi de sa main (AA7155).

Le règne d'Henry VIII jettera les fondements de ce qui deviendra plus tard le masque (ou Mask), comédie lyrique spécifiquement britannique.

1552 - 1558 - Le Schisme anglican >>

© 2002 - La Médiathèque - Tous droits de reproduction réservés.